L’assurance moto au kilomètre est une réalité, en voici les détails

Après l’assurance auto au kilomètre, l’assurance moto au kilomètre

Suite au développement et à la popularité qu’à rencontrer l’assurance auto au kilomètre, il a fallut attendre un petit moment avant qu’enfin, l’assurance pour moto au kilomètre voit le jour! Celle-ci est d’autant plus justifier que bon nombre de motards n’ont pas une utilisation régulière de leur 2 roues, mais purement récréative. Son utilisation est simple, pour toutes personnes réalisant moins de 2000 Km par an, cela peut représenter une réduction de 15% sur le tarif annuel.

Au moment de la réalisation de votre assurance moto, vous devez précisez à l’assureur le kilométrage actuel de votre engin, puis c’est à l’utilisateur de vérifier l’avancement de celui-ci pour être sur de ne pas dépasser les 2000 km/an. L’assureur vérifie lors de sinistre ou au moment de l’établissement de facture de réparation le kilométrage de l’assuré et surveille qu’il n’y est pas eu de dépassement, le kilométrage étant reporté sur les documents fournis à l’assurance.

A qui s’adresse l’assurance moto au kilomètre et pour quel utilisation

Du fait du peu de kilomètre disponible à l’année, cette assurance ne s’adresse pas à tout le monde. En effet, même si tous les motards, ou du moins la majeure partie, n’utilise plus son 2 roues une fois l’hiver, voir l’automne s’il est rude, venu ou de manière général dès que le temps ne le permet pas, sur un utilisation quotidienne on est largement au dessus du seuil des 2000 km/an. En revanche, pour toutes personnes pratiquant la moto comme un loisir occasionnel, en dehors du trajet domicile-travail, pour des balades le week-end ou des sorties exceptionnelles quand le temps le permet, c’est le type d’assurance qui convient parfaitement. Pour que celle-ci soit intéressante pour des trajets quotidien, il faudrait qu’il soit de 1.5 km maximum, ce qui réduit grandement la marge de manœuvre.

Ce qu’il faut retenir de ce nouveau type d’assurance moto

En bref, ce contrat ne s’adresse pas à tous mais aux motards occasionnels ne dépassant pas les 2000 km/an, et présente l’avantage d’une réduction tarifaire de l’ordre de 15%. En revanche dans le cas d’un dépassement de la limite fixé par contrat, l’assuré risque une nullité des garanties en cas de sinistre et l’assureur peut notifier la résiliation du contrat pour fausse déclaration. Il est donc impératif pour le conducteur de se tenir au courant de son kilométrage afin d’éviter ce genre de problème.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.